Boutique ouverte le mardi de 9h à 12h30, le samedi de 9h à 12h30 et sur rendez-vous x

En ébénisterie, le placage est l’application de feuilles de bois collées sur un meuble ou un objet en bois massif. À l’origine, cette technique était utilisée pour permettre l’utilisation de bois précieux tout en diminuant les coûts.
Au XVIIe siècle le bois était débité en feuilles de placage d’à peu près 2,25 mm.
Manuellement jusqu’au XIXème siècle, puis mécaniquement à l’aide d’une scie à bois montant ou grâce à leur équivalent moderne électrique permettant un débit d’une épaisseur de seulement 1,2mm.
La mécanisation permet également de trancher la bille de bois à l’aide d’une trancheuse permettant ainsi une épaisseur de 6/10ème de millimètre et aucune perte de matière (contrairement au sciage).
L’aspect économique de cette technique fut largement évincé par la créativité qu’elle offrit aux ébénistes le bois sous forme de placage permet d’utiliser des essences fragiles et d’obtenir des effets décoratifs difficiles, voire impossibles, à obtenir avec du bois massif, en particulier pour le travail et la décoration des parties courbes et des surfaces à contre-fil ou de dimensions importantes.
Le bois de placage, jusqu’au début du XXème siècle était collé à la colle animale (colle d’os, de nerf, de poisson) aussi, malgré ses avantages considérables, cette colle reste sensible aux variations climatiques et hygrométrique et finit souvent par se dessécher, ce qui provoque des décollements.
L’emploi de colles animales en restauration est impératif dans un souci de compatibilité avec les anciennes colles et afin de respecter l’engagement de réversibilité.
Il est également impératif de ne jamais poncer le placage afin de n’altérer ni sa patine ni son épaisseur. Les techniques de restaurations qui seront utilisées font appel à un grand savoir-faire, notamment pour la technique de dépose du placage lorsque ceci est inévitable.

© Copyright - Atelier de l'antiquité - site réalisé par l' Agence bumpbold
UA-31930983-1